Une perte de poids inexpliquée, ou une perte de poids involontaire peut être une source d’inquiétude. Elle peut indiquer une maladie sous-jacente.

Il est naturel que votre poids fluctue tout au long de l’année. Peut-être que vous mangez un peu trop pendant les vacances et que vous prenez un peu de poids, ou que vous avez une grippe intestinale et que vous finissez par perdre quelques kilos — une légère oscillation sur la balance est normale et il n’y a pas lieu de s’inquiéter.

Mais si vous avez perdu au moins cinq pour cent de votre poids en moins de 6 mois — et vous ne pouvez pas trouver une bonne explication à cette perte de poids — il est temps d’en parler à votre médecin. Cela signifie que si vous pesez 65 kg, une fluctuation de poids d’environ 3 ou 4 kg en peu de temps devrait être un signal d’alarme.

Il n’est pas normal de perdre une quantité importante de poids sans raison évidente. Si vous perdez du poids et que rien n’a changé dans votre régime alimentaire ou vos activités, vous devez vous en inquiéter un peu.

En fait, une perte de poids inexpliquée pourrait être un premier signe d’un sérieux problème de santé. Voici 15 problèmes de santé qui pourraient expliquer pourquoi vous perdez du poids si soudainement.

1. L’hyperthyroïdie

La perte de poids est un symptôme courant de l’hyperthyroïdie — ou d’une thyroïde trop active. Cela signifie que votre thyroïde — la glande en forme de papillon située dans votre cou qui aide à réguler votre métabolisme et votre croissance — sécrète trop d’hormones, ce qui entraîne une foule de changements corporels.

Une thyroïde hyperactive peut causer une vaste gamme de symptômes, notamment :

  • Nervosité, anxiété et irritabilité
  • Variations d’humeur
  • Difficulté de sommeil
  • Fatigue et faiblesse persistantes
  • Sensibilité à la chaleur
  • Rythme cardiaque irrégulier (palpitations)
  • Perte de poids

2. Manque de nutriments

La perte de poids — et non le gain de poids — est associée ultérieurement à un plus grand risque de décès. En vieillissant, l’estomac se vide plus lentement, ce qui donne une sensation de satiété plus longue.

De plus, certains des signaux cérébraux qui contrôlent l’appétit et la plénitude s’atténuent.

Tout cela peut faire en sorte que les personnes âgées mangent moins, perdent du poids et ne reçoivent pas assez de nutriments pour répondre aux besoins de leur corps.

Assurez-vous de manger suffisamment de protéines pour aider votre corps à accomplir des fonctions corporelles importantes, comme freiner la faim, stabiliser la glycémie et développer la masse musculaire — ce que les gens perdent en vieillissant.

De nombreux médicaments peuvent également affecter votre appétit, vous devez donc faire attention à la quantité et à la fréquence de vos repas.

3. La perte musculaire

La perte musculaire, ou l’atrophie musculaire peut entraîner une perte de poids inexpliquée. Le principal symptôme est la faiblesse musculaire. Un de vos membres peut même sembler plus petit que l’autre.

Votre corps est fait de masse grasse et de masse non grasse, ce qui comprend les muscles, les os et l’eau. Si vous perdez du muscle, vous perdrez du poids.

Cela peut se produire si vous n’utilisez pas vos muscles pendant un certain temps. C’est plus fréquent chez les personnes qui ne font pas d’exercice, qui ne travaillent pas ou qui sont alitées. En général, l’exercice et une bonne nutrition renverseront la perte musculaire.

4. La maladie cœliaque

La maladie cœliaque — un trouble auto-immun dans lequel l’ingestion de gluten cause des dommages au petit intestin — peut entraîner une baisse de poids et tend à s’accompagner d’autres symptômes d’intolérance au gluten comme le ballonnement et la diarrhée.

Si vous avez la maladie cœliaque et que vous mangez du gluten, votre système immunitaire s’affole un peu. Selon la Clinique Mayo, cette réaction peut endommager la paroi de votre intestin grêle, ce qui nuit à sa capacité d’absorber correctement les nutriments.

Les maladies intestinales inflammatoires comme la maladie de Crohn peuvent également entraîner une perte de poids inexpliquée en raison de la malabsorption.

5. La dépression

La perte d’appétit est un effet secondaire courant de la dépression, et qui peut favoriser une perte de poids inexpliquée si vous n’êtes pas conscient que vos variations d’humeur sont quelque chose d’un peu plus grave.

Dans bien des cas, la personne ne remarque même pas qu’elle perd du poids parce qu’elle est embourbée dans la dépression.

L’irritabilité, la consommation excessive d’alcool, l’indécision et les troubles du sommeil sont d’autres symptômes courants de la dépression.

6. La pancréatite

Des problèmes avec votre pancréas, qui produit des enzymes qui aident à la digestion, peuvent aussi entraîner une perte de poids inexpliquée.

Les personnes atteintes de pancréatite chronique — une maladie dans laquelle le pancréas devient enflammé — ont tendance à perdre du poids rapidement (même si elles mangent normalement) parce que le corps ne produit tout simplement pas assez d’enzymes pour permettre une bonne digestion des aliments, selon la National Pancreas Foundation.

Surveillez d’autres symptômes comme les douleurs d’estomac, les crottes décolorées (ou huileuses), la diarrhée ou la nausée après avoir mangé des aliments gras.

7. Le diabète

Le diabète nouvellement apparu peut entraîner une perte de poids, surtout à un stade précoce.

Vous pouvez aussi ressentir une soif intense et remarquer que vous urinez fréquemment.

Votre corps est littéralement en train d’uriner du glucose parce que vous ne pouvez pas l’absorber, et cela vous donne soif.

Le diabète fait aussi en sorte que votre corps aspire la nourriture de vos muscles, ce qui alimente la chute de poids soudaine.

8. L’arthrite rhumatoïde

Les maladies inflammatoires comme la polyarthrite rhumatoïde — une maladie dans laquelle votre système immunitaire attaque par erreur vos tissus sains — ou certains types d’infection peuvent couper l’appétit d’une personne qui en souffre, causant une chute sur la balance.

Ces affections peuvent également causer une inflammation dans votre intestin, ce qui pourrait nuire à l’absorption des nutriments et entraîner une perte de poids inexpliquée avant le diagnostic.

9. Le cancer peut causer une perte de poids inexpliquée

Le cancer est le terme général pour les maladies qui provoquent la division et la propagation rapide de cellules anormales.

Selon l’American Cancer Society, l’un des premiers signes peut être une perte de poids inexpliquée de 5 kg ou plus. C’est un phénomène courant dans les cancers du pancréas, du poumon, de l’estomac et de l’œsophage.

Le cancer augmente l’inflammation. Cela favorise la perte musculaire et perturbe les hormones régulatrices de l’appétit. Une tumeur en croissance peut également augmenter la dépense d’énergie au repos, ou la quantité d’énergie que le corps brûle au repos.

10. La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC)

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) est une maladie pulmonaire progressive. Elle comprend l’emphysème et la bronchite chronique.

L’emphysème endommage lentement les alvéoles des poumons, ce qui rend la respiration difficile. La bronchite chronique cause l’inflammation des voies respiratoires qui amènent l’air à vos poumons. Cela produit du mucus, de la toux et des problèmes respiratoires.

Dans les stades avancés, la MPOC peut entraîner une perte de poids. Une respiration laborieuse brûle beaucoup de calories. Selon la Cleveland Clinic, une personne atteinte de MPOC peut avoir besoin de 10 fois plus de calories pour respirer qu’une personne sans MPOC. Elle peut aussi se sentir mal à l’aise de manger et de respirer en même temps.

La principale cause de la MPOC est le tabagisme. L’exposition à long terme à des irritants tels que la pollution de l’air et la poussière peut également entraîner une MPOC.

11. L’endocardite

L’endocardite provoque une inflammation de la paroi interne du cœur, ou endocarde. Elle se développe lorsque des germes — généralement des bactéries — pénètrent dans la circulation sanguine et s’accumulent dans le cœur.

La plupart des personnes atteintes d’endocardite ont de la fièvre. Cela peut s’accompagner d’un manque d’appétit. Une température corporelle élevée augmente également le métabolisme et brûle les graisses, ce qui entraîne une perte de poids.

L’endocardite est rare dans les cœurs sains. Elle est plus susceptible d’affecter les personnes ayant des valves cardiaques endommagées, des valves cardiaques artificielles ou des malformations cardiaques congénitales.

12. La tuberculose

Une autre cause de perte de poids inexpliquée est la tuberculose (TB), une maladie contagieuse qui affecte habituellement les poumons. Elle est causée par la bactérie Mycobacterium tuberculosis.

La perte de poids et la diminution de l’appétit sont les principaux symptômes de la tuberculose, mais on n’en connaît pas toutes les raisons.

La tuberculose se propage dans l’air. On peut attraper la tuberculose sans tomber malade. Si votre système immunitaire peut la combattre, la bactérie deviendra inactive. C’est ce qu’on appelle la tuberculose latente.

13. Maladie d’Addison

La maladie d’Addison (une maladie rare) se développe lorsque le système immunitaire attaque les glandes surrénales. En retour, les glandes surrénales ne peuvent pas produire assez d’hormones comme le cortisol et l’aldostérone.

Le cortisol régule de nombreuses fonctions, dont le métabolisme et l’appétit. De faibles niveaux de cortisol peuvent entraîner un manque d’appétit et une perte de poids.

14. VIH

Le VIH attaque les cellules immunitaires appelées cellules T. Cela rend difficile la lutte contre les infections. S’il n’est pas traité, le VIH peut entraîner le syndrome d’immunodéficience acquise (sida). Les formes avancées de ces affections entraînent souvent une perte de poids.

Des symptômes comme le mal de gorge, les plaies buccales et la fatigue peuvent rendre l’alimentation inconfortable.

Le VIH augmente également le risque d’infections secondaires, qui augmentent le taux de dépense d’énergie au repos.

15. Insuffisance cardiaque congestive

La perte de poids est une conséquence de l’insuffisance cardiaque congestive (ICC). L’ICC se développe lorsque le cœur ne peut pas se remplir de sang en quantité suffisante, lorsque le cœur ne peut pas pomper le sang avec suffisamment de force, ou les deux. Elle peut affecter un côté du cœur ou les deux.

Si une personne souffre d’ICC, son système digestif ne peut pas recevoir suffisamment de sang. Cela peut entraîner des nausées et une sensation de satiété précoce. De plus, il peut être difficile de respirer en mangeant.

L’inflammation des tissus cardiaques endommagés accélère également le métabolisme, ce qui entraîne une perte de poids involontaire.

Il faut consulter un medecin en cas d'une perte de poids inexpliquée

À noter

N’oubliez pas que toutes les pertes de poids ne sont pas graves. Elle peut survenir après un événement stressant ou qui a changé votre vie.

Il est normal que votre poids fluctue. Cependant, si vous perdez du poids sans changer vos habitudes, il se peut qu’il se passe autre chose.

À lire aussi, Comment perdre du poids nuturellement ?

 

Une bonne règle à suivre est de consulter votre médecin si vous avez perdu une quantité importante — plus de 5 % de votre poids — dans les six derniers mois. De plus, prenez note de tout autre symptôme pour en parler avec votre médecin.

En fait, une perte de poids inexpliquée peut être le signe d’un de ces problèmes pathologiques.